Les friPeries que je fréQuente



J'adore fouiller dans les bacs pour trouver des fringues.

Il m'est arrivé de tomber sur des merveilles, des robes Vintage, des sacs en cuir encore intacts et des accessoires divins... pour deux sous. Mais en dehors du coté économique, mon plus grand plaisir est celui de la trouvaille. Aah...Le moment où le lien se fait entre la découverte d'une fripe et l'idée géniale qui va en faire un vêtement à la mode.

Je fréquente les vide-greniers du dimanche en septembre . A outrance.

J'aime la boutique Be Pop & Loula que m'a fait connaître ma copine Laurence. C'est rue de Strasbourg, et si vous voulez du Courrèges c'est là qu'il faut aller ! Un petit rayon de mode Vintage dans une boutique tout en couleur.

En traversant la rue de Strasbourg, à l’entrée de la cour qui mène au Café-théâtre, se trouve une boutique de seconde main plutôt axée sur le jean et le cuir : La Môme Vintage.

Depuis juin, la petite dernière ouverte c'est Coleslaw sur l'Île Feydeau, un lieu de trouvailles magistrales et très bien sélectionnées. Je dirais un style un peu girly, presque Betty Draper de Mad Men... enfin c'est ce genre de robe que j'y ai acheté pour l'instant. Les sacs de "dame" y sont remarquables. Coleslaw fonctionne en dépôt-vente, vous pouvez aussi l'alimenter !

Classiquement, il y a le Ding Fring du quartier Cité des Congrès et celui  près du quai de la Fosse.

La Frat', Œuvres Sociales de la Fraternité, c'est carrément un endroit qui regroupe Les fringues, la déco, les meubles et les bouquins. Il faut prévoir deux heures pour tout voir. C'est fatiguant les friperies finalement !  

Au delà de toutes ces adresses, ce que je préfère c'est Le Secours Populaire.
La partie fringues se renouvelle très vite. L'accueil est faite par des bénévoles charmants. J'ai souvent eu de la chance dans cette boutique ! A 2 minutes en voiture, le Secours Pop' vend aussi des meubles le vendredi dans un esprit Emmaüs et des prix tout aussi mini. 

J'en oublie, c'est sûr mais principalement c'est mon circuit !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez-moi un mot ICI